L'histoire de Brimborion avant 1970

Au XVIIIe siècle, Louis XV achète sur la butte de Châtillon, une propriété pour sa maîtresse Mme de Choislin, et y fait construire un pavillon à deux étages ainsi qu'une orangerie.

À la mort de Mme de Choislin en 1817, le château est acquis par le chanteur Tamburini, qui détruit les bâtiments existants et les remplace par un édifice de style Louis-Philippe.

C'est au début du XIXe siècle que l'ancienne butte de Châtillon prend le nom de Brimborion, en souvenir d'une modeste demeure située au pied de la colline de Bellevue et au bord de la Seine, appartenant à la Marquise de Pompadour. L’entrée se faisait par l’avenue de Bellevue et les écuries étaient situées à l’écart dans les bois.

 

La demeure de Madame de Pompadour a donné à toute la
colline le nom de Brimborion (petite chose en vieux français)

Situé plus au dessus de la villa Brimborion, la propriété de Mme de Choislin. Ne restent de cette époque que la balustrade, vestige du château du XVIIIe et le bâtiment qui servait de remise à voitures et d’écuries.

Ce bâtiment a servi pour l’O.R.T.F.

Tombé à l’abandon et habité par des squatters, il est réaménagé en 1970 pour y loger les salariés de l’association.


Les écuries de Madame De Choislin
 


En 1865, le nouveau domaine de Brimborion est habité par le caïd Samama, ancien ministre tunisien. Propriétés du comte de Saint-Cène, le château et le domaine sont cédés à la Caisse des dépôts et consignations.

De peur que les projets de construction immobilière des nouveaux propriétaires ne défigurent la colline, la colline de brimborion a été inscrite comme site classé en 1942, suite à l’intervention de M. André Morizet en 1929.

 

Le Président Fondateur : Jean LABAN

Jean Laban est fonctionnaire à La Cours des Comptes. Homme de bâtiment, il ouvre un bureau d’études chez lui au 3 rue basse de la terrasse à Meudon.

Ses grands chantiers : la maison de la radio à Paris et celle de Téheran, Le siège de l’UNESCO.

1960 président fondateur du club nautique à Ver sur Mer(14)

1969 ouverture du 1er Poney Club à Ver sur Mer

1970 Ouverture du 2ème poney Club à Sèvres

Le poney club de Brimborion démarre avec 12 poneys et un moral d’acier. Le cap des 1200 adhérents est atteint 7 ans plus tard c’est un véritable succès.

1977 : 1ère fête handi-poney à Brimborion


9 centres viennent chaque semaine à Brimborion :

                    - la Salpétrière
                    - le lycée de Garches
                    - la fondation Rothshild
                    - les differents centres de la Croix Rouge
                    - l’hopital de jour de Sèvres
                    - hopital de jour de St Ouen
                    - l’A.E.R.I.M.C. à Marnes la Coquette
                    - Le Centre audiométrique de Saint Cloud

1981 Jean Laban participait à un colloque international à Deauville « the Education and Social Integration of Handicapped Children through Recreational Activities »

1983 Jean Laban nous a quitté à 53 ans, laissant derrière lui cette inoubliable générosité, ce sens du don de soi pour porter cette mission éducative qui lui tenait à cœur.

« Bon vent capitaine »

Aujourd'hui

La colline de Brimborion est aujourd'hui partagée entre la ville et l'Office National des Eaux et Forêts.

Le parc conserve des rocailles typiques des jardins dits "à l'anglaise", une glacière, la porte en forme de pont, des terrasses.

Ne restent des bâtiments qui ont fait son histoire que la terrasse à balustrade (Site Cl., 1934) et la remise de voitures d’attelages et ses écuries (actuel bâtiment dans la cour du poney club).

 



Création site : Martine Nivert - HA Services SARL - 49240 Avrillé ©2010-